Adieu Lugano la belle” est probablement la chanson la plus connue de tout le chansonnier anarchiste italien. La musique n’as jamais eu d’auteur connu mais elle a sûrement eu ses racines dans la culture populaire de Toscane. La mélodie a été reprise dans la chanson “Addio Sanremo bella” qui existait déjà depuis 1830. Les paroles ont été écrites par Pietro Gori, avocat et militant anarchiste italien exilé en Suisse, au courant du juillet 1895, où il avait dû s'échapper suite à l’assassinat du président français Sadi Carnot.

                                                                Pietro Gori

Carnot avait été tué par Sante Caserio, un autre anarchiste, dont Gori était l’ami et l’avocat défenseur. Puisqu’il était soupçonné de complicité Gori avait été arrêté par la police cisalpine au courant d’une large opération de répression envers les militants socialistes et anarchistes. Contraint à l’exil afin d’éviter une lourde peine, il s’était réfugié dans la ville de Lugano, dans le Canton du Tessin, en Suisse.

En janvier 1895 Pietro Gori échappe de peu à un attentat, ce qui lui attire des ennuis avec les autorités helvètes, lesquelles arrêtent lui et 17 autres militants. Après 2 semaines d'incarcération il sera envoyé à Bâle avant d’être expulsé définitivement du territoire suisse.

La légende veut que c’est à ce moment que Pietro Gori compose les paroles et qu’elle a été chanté pour la première sur le quai de la gare de Lugano au moment même de leur expulsion en train.

Version originale italienne

Addio Lugano bella
o dolce terra pia
scacciati senza colpa
gli anarchici van via
e partono cantando
con la speranza in cor.

E partono cantando
con la speranza in cor.

Ed è per voi sfruttati
per voi lavoratori
che siamo ammanettati
al par dei malfattori
eppur la nostra idea
è solo idea d'amor.

Eppur la nostra idea
è solo idea d'amor.

Anonimi compagni
amici che restate
le verità sociali
da forti propagate
è questa la vendetta
che noi vi domandiam.

E questa la vendetta
che noi vi domandiam.

Ma tu che ci discacci
con una vil menzogna
repubblica borghese
un dì ne avrai vergogna.

Noi oggi t'accusiamo
in faccia all'avvenir.

Banditi senza tregua
andrem di terra in terra
a predicar la pace
ed a bandir la guerra
la pace per gli oppressi
la guerra agli oppressor.

La pace per gli oppressi
la guerra agli oppressor.

Elvezia il tuo governo
schiavo d'altrui si rende
d'un popolo gagliardo
le tradizioni offende
e insulta la leggenda
del tuo Guglielmo Tell.

E insulta la leggenda
del tuo Guglielmo Tell.

Addio cari compagni
amici luganesi
addio bianche di neve
montagne ticinesi
i cavalieri erranti
son trascinati al nord.

Adieu Lugano

Adieu ma belle Lugano,
ma douce terre,
chassés sans fondement,
les anarchistes s'en vont
et partent en chantant
avec l'espoir dans le cœur.

Et c'est pour vous, les exploités,
pour vous les travailleurs,
nous, qui sommes menottés
tels des bandits,
pourtant notre idéal
n'est qu'un idéal d'amour.

Camarades anonymes,
amis qui restez,
les vérités sociales
puissiez-vous propager,
c'est ça la vengeance
que nous vous demandons.

Mais toi qui nous expulses
en nous mentant lâchement,
oui, toi, république bourgeoise,
un jour, tu auras honte
et nous t'accusons aujourd'hui
face à l'avenir.

Bandits effrénés,
nous irons de terre en terre
pour prêcher la paix
et bannir la guerre ;
la paix parmi les opprimés,
la guerre aux oppresseurs.

Helvétie, ton gouvernement
désormais esclave d'autrui,
offense les traditions
d'un peuple gaillard
et insulte la légende
de ton Guillaume Tell.

Adieu chers camarades,
amis de Lugano,
adieu montagnes du Tessin
blanches de neige,
les cavaliers errants
sont traînés au nord.

SOURCES

http://www.nelvento.net/addio-lugano.html

https://www.antiwarsongs.org/canzone.php?id=207&lang=fr

https://lyricstranslate.com/fr/addio-lugano-adieu-lugano.html