Ce livre n’est malheureusement pas traduit en français mais nous tenions tout de même à le présenter. Le but de ce livre est de proposer une première approche du féminisme accessible à toutes et tous. Ancré dans le contexte des Etats-Unis du début des années 2000, il n’en est pas pour le moins transposable au féminisme européen actuel, sur bien des points. La vérité est que beaucoup de personnes ne connaissent pas grand chose au féminisme si ce n’est l’idée de l’égalité hommes femmes, et beaucoup de clichés. Les féministes sont souvent associé.e.s à des personnes n’aimant pas les hommes, des lesbiennes, des frustré.e.s, et autres stéréotypes désobligeants. “Féministe” peut même être considéré comme une sorte d’insulte ou de tabou. Le livre de Hooks permet de redéfinir les bases du féminisme, sans rentrer dans ses diverses courants.

Ce livre veut présenter le féminisme comme étant accessible à tout le monde, il est écrit dans un vocabulaire très accessible (ce qui permet aux francophones avec un niveau d’anglais correct de le lire). Mais surtout, et c’est l’idée la plus intéressante de ce livre, Bell Hooks démontre très clairement que le féminisme est utile pour des personnes de tout genre (hommes, femmes, personnes transgenre,...). Il ne s’agit pas forcément d’envies castratrices, mais d’envies d’émancipation. Le but du féminisme n’est pas simplement d’être l’égal des hommes, mais d’aider toutes et tous à aller plus loin: les hommes aussi sont coincés dans des clichés de genre. Le but est donc de dépasser ces identités de genre, et de redéfinir les rapports sociétaux dans leur ensemble. Le féminisme est donc un combat contre l’oppression des femmes (en tout genre) en particulier, et également un combat contre l’oppression et les règles de genre de manière générale.

Nous vous recommandons ce livre, quel que soit votre niveau de déconstruction et votre approche du féminisme. Il peut faire une très bonne introduction tout comme il est intéressant à lire lorsqu’on pense déjà en connaître un rayon.