« L’émancipation de la femme, comme celle de tout le genre humain, ne deviendra réalité que le jour où le travail s’émancipera du capital. »

Clara Zetkin est née le 5 juillet 1857 à Wiederau en Saxe, d’un père instituteur et d’une mère militante féministe.  Elle intègre un institut pour l'éducation des femmes à Leipzig, à une époque où les femmes n’avaient pas accès aux universités.

Lors de ces études, elle fréquente les mouvements féministes et s’initie à la lecture de la théorie socialiste révolutionnaire et des journaux sociaux-démocrates. En 1878, elle obtient son diplôme et adhère au Parti socialiste ouvrier d'Allemagne (SAP), ancêtre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). La même année, le SAP est interdit par les lois anti-socialistes du chancelier de l’Empire Allemand, Bismarck.

Malgré la répression, Clara Zetkin continue la diffusion clandestine du journal du parti, ce qui lui vaudra d’être arrêtée et expulsée. Elle se réfugie à Zurich et ensuite à Paris où a lieu en 1889 le congrès fondateur de la 2e internationale auquel elle participe activement. Elle fait inscrire dans la nouvelle ligne politique la revendication de l'égalité économique, juridique et politique des femmes et le droit d'accéder librement au travail. Elle est une des pionnières de l'inclusion des femmes dans la lutte des classes.De violentes grèves dans toute l'Allemagne aboutissent, en 1890, à l'abolition des lois anti-socialistes. En 1891, Zetkin rentre en Allemagne et crée en 1892 le journal Die Gleichheit (l'Égalité).

En 1910, lors de la 2e Conférence internationale des femmes socialistes à Copenhague, Zetkin propose la création de la journée internationale des femmes, afin de militer pour le droit de vote, l’égalité entre les sexes et le socialisme. Cette initiative est à l’origine de la Journée Internationale de la Lutte des Femmes du 8 mars.

Internationaliste et pacifiste, Clara Zetkin a lutté au sein de l’aile gauche du SPD contre la guerre et le militarisme ce qui lui a valu d’être à nouveau arrêtée et emprisonnée. Elle est une des fondatrices de la Ligue spartakiste et du parti communiste allemand (KPD) dont elle sera membre de la direction et députée. Elle fut également dirigeante du Komintern et du Secours Rouge International.

Contrainte de fuir l’Allemagne après l’arrivée des nazis au pouvoir et l’interdiction du KPD, elle arrive à Moscou et meurt quelques semaines plus tard le 20 juin 1933, à 75 ans. Clara Zetkin est une des plus grandes théoriciennes du féminisme prolétarien.