Il est important de faire remarquer que pendant toute la durée de leur production littéraire et intellectuelle, Marx et Engels ont uniquement utilisé le terme de méthode dialectique ou de matérialisme historique et jamais celui de matérialisme dialectique.

Le terme matérialisme dialectique : “[...] semble avoir été forgée par J.Dietzgen (dans ses “Incursions d’un socialiste dans le domaine de la connaissance” publiées en 1887, qui ont été lues et annotées par Lénine, cf. l’édition des Cahiers philosophiques parue à Moscou en 1965), et par G.Plekhanov (cf. l’article de 1891 in die Neue Zeit , pour le 60ème anniversaire de la mort de Hegel, article qui a été lu et approuvé par Engels). “ (Labica & Bensussan, 1998, p. 723)

Ce fut Lénine en personne qui a repris et remanié ce concept pour  en faire la philosophie officielle de la doctrine des partis communistes de l’époque.

Une fois inscrit dans le vocabulaire usuel du marxisme philosophique ce concept n’as pas manqué de donner lieu à des nombreux  débats et polémiques autour de son interprétation. Comme par exemple l’essai de Staline sur Le matérialisme dialectique et le matérialisme historique, publié en 1938, ou l’opuscule de Mao Tse-Tung, Sur la contradiction, paru en 1937.

Mais revenons à la base du concept même, revenons au moment du tournant matérialiste de Karl Marx et Friedrich Engels, son fidèle ami et collègue : “ Marx et Engels sont devenus matérialistes en 1844-1845, au moment où ils composent La Sainte Famille et l’Idéologie allemande, dans une conjoncture historique précise : pour eux il s’agit alors d’arracher la philosophie à l’élément de la pensée pure dans lequel elle s’était enfermée, et de la ramener “du ciel sur terre”, en suivant les enseignements de la connaissance scientifique de l’histoire [N.d.R le matérialisme historique], qui permets d’évaluer objectivement les formations de la conscience en les rapportant à leur base réelle et sociale.” (Labica & Bensussan, 1998, p. 725)

Ainsi le matérialisme serait une vision du monde, une philosophie, qui se base sur l’étude des faits et d’objets concrets et réels, c’est-à-dire de ce qui est matériel, en opposition à ce qui est du monde des idées, donc l’idéal.

La dialectique est une méthode de pensée et d'interprétation du monde, tant naturel que social. Elle a surtout été utilisée et conceptualisée par le philosophe allemand Georg Wilhelm Friedrich Hegel, dont Marx s’est beaucoup inspiré, lequel avait repris à son tour le concept du philosophe grec Socrate.

C’est une façon d’observer l’univers qui part du principe que tout est dans un état constant de flux et de changement. Mais ce n’est pas tout. La dialectique explique que le changement et le mouvement impliquent des contradictions et ne peuvent exister qu’à travers des contradictions. Les choses n’évoluent pas suivant une ligne régulière et ininterrompue, mais suivant une ligne qui est ponctuée par des périodes de changement soudain et explosif. Pendant de telles périodes, les changements lents et cumulatifs (changements quantitatifs) subissent une rapide accélération au cours de laquelle la quantité se transforme en qualité. La dialectique est la logique de la contradiction.“ (La rédaction de la Tendance Marxiste Internationale, 2014)

Cependant chez Hegel, la dialectique et ses propres lois restaient très idéalistes ce qui donnait à sa méthode un caractère trop abstrait et arbitraire selon Marx et Engels.

C’est au courant du tournant de 1844-1845 cité peu avant que Marx et Engels opèrent le renversement matérialiste de la dialectique hégélienne.

Ils ont parlé des trois “lois de la dialectique”, lesquelles ont par la suite étés rassemblés dans un système cohérent et exhaustif :

  1. Passage de la quantité à la qualité
  2. Négation de la négation
  3. Unité des contraires

La loi du passage de la quantité à la qualité [...] signifie que tout changement qualitatif (“bond”, “rupture”, “saut”) a pour base objective une modification quantitative de la réalité dont il est le résultat; d’autre part, aucune transformation matérielle ne se ramène à un accroissement continu, mais s’accompagne nécessairement de ruptures qualitatives. “ (Labica & Bensussan, 1998, p. 726)

La loi de la négation de la négation donne une autre formulation de l’explication donné-ci dessous : “ [N.d.R Marx] veut dire que le développement de toute réalité s’explique par le mouvement de ses contradictions internes, sans intervention d’un agent extérieur. “ (Labica & Bensussan, 1998, p. 727)

La loi de l’unité des contraires signifie que les contradictions ne sont pas la représentation d’une opposition mécanique entre des objets étrangers et indépendants. Par exemple la classe bourgeoise et le prolétariat sont deux “objets” contraires, mais qui sont les résultats d’un même modèle économique et social : le capitalisme. Ils ne sont pas étrangers puisqu’ils sont les produits d’un même système et sont interdépendants. La bourgeoise a besoin du prolétariat pour exploiter sa main d’oeuvre et le prolétariat a besoin de la bourgeoisie pour vendre sa force de travail.

Ainsi : “Du point de vue de la dialectique matérialiste, la société n’est pas réductible à un ordre fonctionnel qui pourrait se reproduire identiquement à l’infini, mais elle est l’unité d’une contradiction , d’un conflit, qui se reproduit dans des conditions toujours nouvelles, matériellement spécifiées, et qui ne peuvent être ramenées à un modèle commun de développement.” (Labica & Bensussan, 1998, p. 727)

À travers la dialectique et en se basant sur les principes du matérialisme, Marx et Engels ont essayé de créer une méthode d’analyse sociale “scientifique”, comme l’étaient les science dures de l’époque. Afin de comprendre le sens et le rôle des ses acteurs et actrices et en étant à la recherche des moyens de changement radicaux.

C’est de cette même époque que date la célèbre phrase de Marx qui dit : “Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde; il s’agit désormais de le transformer”

BIBLIOGRAPHIE

Bensussan G., Labica G. Dictionnaire critique du marxisme. Paris : Éditions Quadrige/PUF, 3éme ed. 1999.

Tendance Marxiste Internationale. (2014). La Rédaction de la Tendance Marxiste Internationale. Consulté le 3.2.2019 sur https://www.marxiste.org/theorie/philosophie/515-le-materialisme-dialectique