« La chose la plus révolutionnaire que l'on puisse faire est de proclamer haut et fort ce qui se passe. »

Rosa Luxemburg naît le 5 mars 1871 dans une famille juive de la petite bourgeoisie de Zamość en Pologne orientale, à l’époque territoire de l’Empire russe. Elle fait l’expérience de l’antisémitisme à Varsovie lors de ses études. A sa sortie du lycée, elle se passionne pour les théories socialistes et est rapidement fichée par la police du tsar.

En 1889, elle part étudier à Zurich où elle rencontre des militants exilés avec qui elle fonde la Social-Démocratie du Royaume de Pologne. Luxemburg décide de s'installer en Allemagne en 1897. Elle contracte un mariage blanc afin d’obtenir la nationalité allemande. Arrivée à Berlin, elle s’engage au Parti social-démocrate allemand (SPD) où elle prend rapidement des responsabilités comme professeure d'économie politique, journaliste et oratrice.

En 1905, elle rentre clandestinement en Pologne pour participer à la révolution russe avortée. Arrêtée, elle échappe de justesse à la peine de mort. Après plusieurs mois, elle est libérée sous caution et rentre à Berlin en septembre 1906. En décembre de la même année, elle est condamnée à deux mois de prison pour avoir incité le prolétariat allemand à suivre l’exemple révolutionnaire russe.

Dès 1906, Rosa Luxemburg entre en conflit avec le centre et l’aile droite du SPD. Août 1914, les députés sociaux-démocrates allemands, tout comme leurs homologues des pays voisins, votent les crédits de guerre et trahissent l’internationalisme prolétarien. La fracture étant consumée avec le SPD, Luxemburg, Karl Liebknecht et d’autres fondent la Ligue Spartakiste, puis par la suite le Parti Communiste Allemand. Luxemburg passera presque toute la durée de la 1ère guerre mondiale en prison pour propagande antimilitariste et internationaliste. C’est en cellule qu’elle apprend que la révolution a éclatée en Russie.

La révolution allemande éclate, elle, en novembre 1918 et sonne la fin de l’Empire allemand. L’amnistie politique permet à Luxemburg de sortir de prison et de regagner Berlin en pleine agitation révolutionnaire. Elle meurt assassinée, après l’écrasement de l’insurrection spartakiste, par les paramilitaires des corps francs sous les ordres du SPD, le 15 janvier 1919.Rosa Luxemburg est une des plus grandes figures intellectuelles marxistes du 20ème siècle. Ses pensées et écrits représentent le courant marxiste “luxemburgiste”.